Euskara  Français  Gurekin harremanetan jarri

Maritzuli dantza konpainia

Koreografoa: Claude Iruretagoyena


2009ko sorkuntza

Aurrez aurre

Sorkuntza berri honek helburu pedagogikoa dauka eta Euskal Herriko ohiko dantzaren zonbait alderdi agerian utzi nahi ditu. Konpainiak daraman lanaren berri emanen du ere pizkunde garaiko italiar dantzaren eta euskal dantzaren arteko konparaketan oinarrituz.

"Aurrez aurre" sorkuntza

Programa


2009/01/15

L'avis de Juan Antonio Urbeltz

Même s'il n'est pas toujours vu ainsi, la danse traditionnelle est un des fonds culturels les plus intéressants du patrimoine des peuples européens. Et même si cette réalité n’est pas toujours consciente, les danses populaires du passé répondent à des schémas propres à l'Histoire de la Danse qu’un manque d'attention, nous empêche d’appréhender dans toute son étendue et ses contours. Malgré notre ignorance sur la matière, de nombreuses danses emblématiques qui dans des siècles passés ont amusé les sociétés aristocratiques européennes, telles que la pavana, le branle, la gaillarde, la saltarelle ou la contradanse, ont leur reflet dans nos chorégraphies folkloriques précieuses qui ont été maintenues plus ou moins en vigueur jusqu'à aujourd'hui. Sous la métaphore du chemin, ANDO DROM dans la langue rom, la COMPAGNIE MARTZULI risque de nouvelles propositions chorégraphiques, dans lesquelles le public est plongé dans passé magiquement évoqué à travers des juxtapositions de danses comme les sauts basque et la mazurca ; la pavane et le kaskarot-martxa ; les jautzis, avec les branles ; les fandangos et les Jotas avec les gaillardes. En accord avec les vieilles observations et les inquiétudes classificatrices de Curt Sach, la Compagnie marche et danse sans être perdue dans le simple manque de profondeur du geste, en invitant invariablement, le petit cheval « véhicule de l'âme des morts», l'ours danseur comme témoins de ces festivités rurales de masques « ihaute ou carnaval ».

Riche et remplie à souhait de métaphores la danse traditionnelle requiert et exige que soient ordonnés et étudiés ses contenus grammaticaux pour ne pas nous perdre dans des créations vides de sens. Sans un effort dans cette direction il est très difficile de soutenir un précieux patrimoine, dont nous portons la responsabilité de l’héritage.

Les acteurs de la COMPAGNIE MARTITZULI sont partie de ces rares, qui aujourd »hui, au sein du pays basque étudient avec rigueur et sensibilité le contenu de nos danse traditionnelles, en risquant de porter à la scène des propositions totalement surprenantes ; tant par la vertu de ses danseurs toujours magnifiques sur scène, que par les détails admirables de ses costumes et de chorégraphies. Les efforts de cette compagnie de Biarritz s'avèrent inestimables. Emplie de romantisme, elle s’attache à rendre toute sa noblesse et toute sa sensibilité à ce fleuron de notre patrimoine culturel. Avec toute mon admiration et mon profond respect, que ce spectacle reçoive par avance mes meilleurs présages.

Juan-Antonio Urbeltz

Nork: Juan A. Urbeltz.2009/01/15
Gaiak: aurrez aurre création | Permalink | Erantzunak (0) | Errenferentziak: (0)

Idatzi artikulu bat





The CAPTCHA image

Idatz ondoko eremuan gainean agertzen zaizkizun hizkiak.