Euskara  Français 

Présentation | Spectacles | Calendrier | Contact

http://www.koldo-amestoy.com


2008/09/30 15:30:49.512 GMT+1

Salaire et solitude de misère

Argazkia / Photo : Gilbert Glère


(Texte / chronique)

Je connais une personne qui se déplace à pied. Pour faire ses courses, un petit tour au bar, pour aller au travail le matin et revenir le soir, elle va toujours à pied. A n'importe quelle heure du jour, sur semaine comme le dimanche, on peut la voir marchant par les chemins et les trottoirs. Elle a un sac dans son dos, une poche en plastic pendu à sa main, un pain calé sous son bras. A pied et toujours seule.
La route à parcourir doit lui paraître bien pénible parfois : lorsqu'elle part dès l'aube pour ne revenir que la nuit venue ; qu'il fasse beau temps à l'aller mais qu'il pleuve au retour ; si elle va par un grand froid ou sous la canicule ! Si elle avait un simple vélo, elle en aurait bien l'utilité. Ou une auto peut-être, pour faire ses allers et retours plus commodément et rapidement. Quoiqu'en ville, on aille sûrement plus vite à bicyclette qu'en voiture. Mais elle, va à pied, seule et sans vélo.
Un jour je l'ai suivie. Cette personne doit vivre dans une maison de quartier, me disais-je. Elle fait le choix de la marche à pied dans le but d'économiser de l'énergie et de ne pas polluer l'atmosphère. Pour sa santé également, s'obligeant à faire un peu d'exercice et contraignant ainsi sa volonté…
Rien de tout cela ! Je l'ai vu s'avancer vers le fond d'un parc à voitures. Il y a là un vieille auto abandonnée à l'abri d'un mur. La personne déverrouille le hayon du coffre et y dépose ses affaires. Puis, sitôt la portière-avant droite ouverte, elle s'y engouffre et la referme. Puis, plus rien ne bouge : ni le véhicule, ni son occupant. Nul ne s'en approche. C'est là qu'elle vit, seule, éloignée de sa famille et sans aucun ami.  

Auteur: koldo.2008/09/30 15:30:49.512 GMT+1
Catégories: ecrits | Permalink | Réponses (0) | Références: (0)

Commentez cet article!





The CAPTCHA image

Saisissez ci-après les lettres qui figurent dans l'encart ci-dessus.